2009
MOLIÈRE SUR LA ROUTE (Jean-Paul Cathala / Nouvelle mise en scène)
Je repense intégralement le texte pour cinq comédiens. De même toute la scénographie et les décors très mobiles. Laure Vézia réalise des costumes somptueux. Nous retravaillons aussi la bande son. Les répétitions sont très exaltantes pour tout le monde. Cela donne un spectacle tous publics mais particulièrement pensé pour les adolescents. Et le résultat est là. La tournée sera très joyeuse et positive à tous points de vue. Nombre d’enseignants nous disent : « Enfin un vrai spectacle de théâtre que nous pouvons aussi exploiter en classe ». Il me semble logique, dans la mesure où l’on convoque des écoles entières pendant les heures scolaires, que les sujets abordés et la façon de les traiter, permette d’avoir des exploitations pédagogiques. Ici, la démarche traite évidemment de Molière, mais de sa jeunesse, j’allais écrire de sa genèse. Après tout, chaque adolescent rêve de devenir un être d’exception et se cherche. C’est le cas du Molière que nous avons mis en scène. Nous le reprendrons certainement, car c’est une bien belle production.
DISTRIBUTION : Madeleine Béjart : Isabelle Poulain / Molière : Nicolas Marty / La jeune comédienne d’aujourd’hui et divers personnages : Amandine Sagnes / Le comédien d’aujourd’hui et divers personnages : Christophe Montrose / Rodrigue, Dom Juan etc… : Philippe Audibert  Décors : Jean-Paul Cathala Costumes : Laure Vézia Musiques additionnelles : Philip Glass
PLUME D'ANGE (Jean-Paul Cathala)
L’écriture pour les tout petits me terrifie. J’ai beau me dire qu’ils peuvent tout comprendre, que dans la vraie vie ils assistent impuissants à toutes sortes de turpitudes et de scènes effrayantes pour eux, qu’ils sont capables aussi de rentrer dans les fables les plus improbables, oui, une espèce de terreur me prend quand j’aborde ce genre-là. J’ai tendance à traiter toujours le thème de la solidarité car je sais par expérience que les enfants s’y reconnaissent et s’exaltent quand ils ont le sentiment d’être avec les autres et de les aider. Je sais aussi que l’égo est très puissant dans les bas âges et que c’est dans la nature des choses. Bref, il faut répondre au contrat que nous avons avec la communauté de communes, je me souviens de ce que nous avions fait avec le groupe « Images ». Je réécris la chose pour une ou un comédien et une multitude de marionnettes en peluche.
DISTRIBUTION : La Comédienne : Amandine Sagnes