1993
Nous désirons fixer notre spectacle phare. Je fais appel à Gilbert Rigaud (le frère de Jean-Pierre), que je connais depuis longtemps et qui est un excellent cameraman. André Dion assurera la prise de son et Jean-Michel Ropers tout l’aspect travelling et autre. Je serai aux lumières. Laure Vézia et Sylvie Cavalié sont là, attentives, passionnées, et… toutes les deux enceintes ! Quel courage ! Bien sûr je prépare soigneusement le découpage, car nous ne disposons que de quatre jours ou plutôt quatre nuits. Le pari sera tenu. Ici, je veux rendre hommage à Pat O’ Bine. Elle a su construire une Jocaste très différente de celle de Christiane. Une Jocaste égarée, terriblement livrée, fragile et comme toujours au bord de tomber. Pierre, désarçonné, fera évoluer son interprétation vers une rage incontrôlable. Le texte de Sophocle porte toutes ces choses en lui et bien d’autres encore.
ŒDIPE / SOPHOCLE (Téléfilm de Jean-Paul Cathala / Distribution vidéo PANDA-FILMS)
Cliquez sur la miniature pour agrandir