1986
POIL DE CAROTTE (Jules Renard / Mise en scène Guy Demoy)
Je suis invité par une amie à un Molière aux Célestins à Lyon. Le spectacle se déroule dans une fausse énergie. Mais il y a un très jeune comédien qui dit trois mots et qui a une réelle présence. En outre il a la timidité, les détournements d’un Poil de Carotte. Avec Guy Demoy nous parlions souvent de Jules Renard, qu’il faudrait le monter dans le cadre de nos classiques du XXème siècle. Comme Sartre, Guy place Jules Renard très haut. Je rencontre le jeune comédien en question. Il s’appelle Nicolas Duplot, il est premier prix du Conservatoire de Lyon, il a une dent de travers et bafouille. Je m’engage à le rappeler, évidemment il ne me croit pas. Dès la semaine suivante la troupe est convaincue, je rencontre Guy qui est enthousiaste. Le spectacle sera entre autre, une réflexion sur le suicide du père de Jules Renard. Guy Demoy ira puiser dans le Journal de Jules Renard. Nicolas Duplot a été exemplaire. Il s’est parfaitement intégré au groupe. Ce fut de la belle ouvrage. Il restera avec nous plusieurs saisons. Il a maintenant à Lyon sa propre troupe « Le Théâtre des Bords de Saône ». Ma sœur Marie-Laure (Laure Vézia pour la scène), joue la servante bien populaire et aguicheuse comme les aime Guy, et réalise les costumes. Pat O’ Bine est une madame Lepic égarée, esseulée, quasi mécanique dans ses rapports avec son fils. Bernadette Boucher assure l’assistanat. Marc Peyret conçoit un décor lourd d’apparence (naturaliste) mais très léger et simple à monter. En outre il enregistre sur son quart de queue le premier mouvement du concerto N° 1 de Saint-Saëns. Il faut le faire ! Moi, je suis terrorisé par ce rôle qui n’en est pas un. Heureusement Nina la merveilleuse est là qui me protège. En 89 Guy tirera de cette expérience un long métrage : “L’Amour Aveugle” qui sera diffusé sur la 3 et plus tard sur ARTE.